cannelle
en bio, les saveurs du monde
Accueil -> Actualités

Nouveautés 2018 !

Vendredi, 12 Janvier 2018 10:32

Tout d'abord, recevez tous nos voeux de bonne année pour 2018 !

Cette année s'amorce avec plein de nouveautés pour Arcadie qui change entièrement de visuels ses gammes Cook et l'Herbier de France, présents en magasin durant le premier trimestre 2018. Le logo Cook change de forme après être resté près de 20 ans inchangé !

Du nouveau, il y en a aussi sur la boutique en ligne, qui offrira des offres promotionnelles sur nos produits tout au long de l'année.

Enfin, 3 nouveaux produits enrichissent également la gamme de nos mélanges Cook : le mélange Cajun, le mélange Thaï et le curry Madras fort, et en bonus, du curcuma en grand format, pour le plaisir des plus grands consommateurs !

logo-Cook-vert-fond-clair

epices-aromatesplantes

 

Rencontre avec une cueilleuse de feuilles de framboisiers

Jeudi, 14 Décembre 2017 08:51

Rencontre avec Laure, cueilleuse de feuilles de framboisiers, filière BioPartenaire. 

Cantal, Massif Central. Laura est cueilleuse pour la SICARAPPAM, coopérative agricole de producteurs de plantes médicinales et aromatiques. Cueilleuse de plantes sauvages. C’est l’activité fondatrice de la coopérative.

Originaire de la région, Laura commence à s’intéresser à ce métier après d’autres expériences professionnelles très différentes, dans l’immobilier et le journalisme. La rencontre et les échanges avec d’autres cueilleurs, les « retrouvailles » avec cette nature du Cantal de sa jeunesse l’incitent à cueillir, elle aussi. Pour entrer à la SICARAPPAM, il faut passer une année de « postulat », accompagné d’un cueilleur confirmé. Laura a commencé avec les bourgeons de hêtre. Aujourd’hui, avec Luc, elle cueille chaque année une trentaine de plantes différentes de mars à novembre, commençant par les bourgeons et les jeunes pousses, enchaînant ensuite avec les fleurs puis les feuilles … dont celles de framboisiers.

La cueillette de la feuille de framboisier, dont l’odeur rappelle celles des framboises, est l’une des favorites de Laura. Le Framboisier est un arbrisseau à souche drageonnant qui produit chaque année de nouvelles tiges par multiplication végétative. Les tiges produites sont bisannuelles : en première année les tiges grandissent et en deuxième elles produisent des fruits. La récolte des feuilles se fait uniquement sur les jeunes tiges de l’années.

Le Cantal regorge d’habitats idéaux pour le framboisier : les zones de forêts de sapins situées entre 700 et 1200 mètres d’altitude. L’éventail d’altitudes est large, cela permet aux cueilleurs d’étaler leur travail en fonction de la maturité des plantes : commençant à faible altitude et remontant petit à petit au cours de la saison.

La récolte se fait à la serpette ou à la main « à la tirette ». La tirette permet de ne pas utiliser de hache-paille une fois rentré, mais laisse des tiges à nue sur les zones de cueillette.

La récolte est ensuite séchée dans un ancien four à tabac. A deux, en 7 jours de cueillette, 1 750 kilos de feuilles sont récoltés, ce qui donne environ 700 kilos de feuilles séchées, qu’il faudra ensuite aller trier à la coopérative, pendant environ 3 jours. Au final, Laura et Luc obtiennent 450 kg de produit fini, que vous retrouvez dans vos sachets Herbier de France, Biopartenaire.

   

La politique RSE d'Arcadie

Jeudi, 28 Septembre 2017 15:42

En 2014, la direction d’Arcadie a décidé de s’engager dans une politique de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), comme une volonté naturelle de mettre en lumière ses engagements en termes de développement durable. Cette démarche, à travers laquelle la prise en considération de nos parties prenantes est primordiale, s’inscrit au cœur d’une stratégie et d’actions guidées par des valeurs qui nous tiennent à cœur, et qui ont toujours été à la base de toutes nos décisions.

En 2015, Arcadie est labellisée Bioentreprisedurable®, une reconnaissance qui intègre les spéci cités fortes de la bio. Ce premier seuil de maturité re ète la formalisation et le déploiement d’une démarche de progrès, qui s’inscrit dans le temps autour d’objectifs ambitieux. Ceux-ci reposent sur plusieurs engagements forts d’Arcadie, qui se manifestent : 

Environnement

Autour des thèmes de l’écologie et de l’environnement :

• Ne commercialiser que des produits issus de l’agriculture biologique.

• Intégrer le respect de l’homme et de la nature dans la construction de nos bâtiments et produire de l’énergie verte.

• Maitriser notre consommation énergétique et opter pour de l’énergie renouvelable.

• Diminuer l’impact écologique de nos emballages et de nos déchets.

• S’impliquer dans des  lières locales, vers une labellisation Biopartenaire®, et contribuer à une aide technique pour l’installation et la conversion vers l’agriculture biologique.

Responsabilité sociale

Par une politique sociale au cœur de notre politique responsable, à travers laquelle nous veillons à :

• Créerdesrelationsconstructives,réciproquesetuneinteractionforteavec nos salariés, en mettant en place des outils pour favoriser le dialogue et la transmission des informations au sein de l’entreprise.

• Maintenirunéventaildessalairesetunegrillesalarialejusteetraisonnable.

• Favoriser les contrats à durée indéterminée.

• Favoriserl’insertionprofessionnelleenaccueillantetformantrégulièrement des apprentis et des stagiaires.

• Impliquer les salariés dans un mode de gouvernance plus participatif et transversal.

• Favoriser l’adaptation, la qualification et l’évolution des salariés par la formation.

Œuvrer pour contribuer au bien-être et au bonheur au travail, et assurer la sécurité.

 Loyauté des pratiques commerciales

Parunepolitiqued’approvisionnementresponsable,reposantsurlesconcepts d’autonomie et de durabilité, ce qui implique de :

• Développer des  lières solidaires et équitables, respectueuses des droits de l’homme.

• Contractualiser nos achats par des contrats annuels et/ou pluriannuels.

• Favoriser une relation saine et de proximité avec nos fournisseurs, basée sur la confiance et le dialogue.

Ancrage local 

Parunancrageterritorialetuneimplicationsociétaledansledéveloppement local, qui se traduit par :

• Des actions de mécénat envers l’éducation et la culture.

• Un accueil et des visites de l’entreprise pour des jeunes en formation (collégiens, lycéens, étudiants).

• Une implication dans les organismes professionnels locaux et par-delà le local, une implication forte dans les organisations nationales.

Qualité des produits

Par un engagement fort pour la qualité et la sécurité des produits que nous commercialisons (certi cation ISO 22000, plan de contrôle riche et pointilleux, écoute et prise en compte des attentes de nos clients...).

Gouvernance  financière 

Parl’associationdurableet dèledenoscollaborateurs-clésdanslagouvernance et le capital de l’entreprise, avec comme objectif de :

• Favoriser l’épargne collective.

• Travailler à la  délisation et l’implication des actionnaires.

• Partager une vision à long terme de la gestion et du capital.

Parce que le développement durable de la planète est notre raison d’être et parce que notre bienveillance envers nos collaborateurs conditionne notre performance, nous nous engageons à présenter et construire ces engagements autour d’une démarche pragmatique, réaliste et solidaire, et à proposer des produits exemplaires, toujours plus sains et responsables.

   

Cueillette de tilleul bractée

Jeudi, 18 Août 2016 09:18

Située dans la Drôme, au pied du Mont Ventoux, à 650 mètres d’altitude, se trouve une famille qui perpétue cette traditionnelle cueillette de tilleul.

Issus d’une famille d’agriculteurs depuis 5 générations, M. Chabrand et son fils ont repris depuis 2 ans cette cueillette, en plus de leurs autres productions en agriculture biologique : petit épeautre, pois, œufs, olives, lavandin, fruits….

Dans cette région où le tilleul est omniprésent, les coopératives locales affichent partout des offres afin de revaloriser cette cueillette, délaissée par les nouvelles générations.

TILLEUL-19TILLEUL-14
©Maxime Beaufey.TILLEUL-9TILLEUL-7

M. Chabrand et son fils ont été recrutés par L’Herbier du Diois, notre fournisseur, et sont engagés par un contrat Bio Partenaire, leur assurant un coût d’achat plus élevé et un engagement sur 3 ans.

Les fleurs de tilleul se récoltent en général au début de l’été, mais, selon les régions et l’altitude, la récolte peut se prolonger durant une bonne partie de l’été.

C’est la période où l’arbre est encerclé d’abeilles, dont le bruissement est incessant.

Le tilleul rempli de fleurs à bonne maturité est un plaisir pour les yeux et pour l’odorat, grâce à ces bractées à l’odeur douce et miellée.

La récolte ne dure que quelques jours, selon le temps, et correspond à la période de floraison du tilleul, lorsqu’il y a quelques fleurs ouvertes et le reste en bouton.

Il faut cueillir la fleur et sa bractée, sorte de feuille collée à la fleur, que les cueilleurs enlèvent sur les branches, directement dans l’arbre ou au sol. Le plus souvent une personne est en charge de monter dans l’arbre pour couper les branches.

Cette cueillette se fait généralement en famille, ou entre amis. Une fois la journée terminée et les sacs remplis, chaque cueilleur pèse son sac, afin de déterminer la quantité récoltée, ce qui va définir sa paie.

©Maxime Beaufey.TILLEUL-46
TILLEUL-52

Un bon cueilleur peut ramasser jusqu’à 70 kg par jour de tilleul frais, ce qui correspond à environ 4,60kg une fois sec.

Le tilleul est ensuite étalé au sol sur des bâches, où il sèche au soleil pendant une journée environ. Il est retourné plusieurs fois pendant ce laps de temps afin que le séchage soit homogène et que les fleurs ne brulent pas au soleil.

Il est enfin posé sur un tamis une journée puis mis dans de grands sacs.

Ce rapide séchage permet à la fleur de garder son aspect et sa couleur.

Fin juillet, l’Herbier du Diois viendra chercher les sacs. C’est à ce moment que les deux parties vont se mettre d’accord sur la qualité, la quantité cueillie et le prix final.

Le tilleul est traditionnellement utilisé en tisane pour calmer les troubles du sommeil et améliorer les états de nervosité chez les adultes comme chez les enfants.
Pour le consommer, laisser infuser quelques bractées (env. 8 par tasse) dans de l’eau chaude pendant 5 min.

TILL-tilleul-bractees-bio

   

Aubier de tilleul

Lundi, 27 Juin 2016 09:57

Notre aubier de tilleul

Un peu d’histoire…

Le tilleul est un arbre qui remonterait à 55 millions d’années, durant la période du Tertiaire, tout comme les baobabs et les cacaoyers. Totalement implanté dans le patrimoine français, il est présent au centre des villages depuis la Révolution française, car il était symbole de liberté.

D’ailleurs, de nombreuses villes portent des noms dérivés du mot tilleul comme Duteil ou Chantilly.

Présentation de cette cueillette

Notre aubier de tilleul est cueilli dans la région du Vercors, à plus de 1000m d’altitude, sur des arbres ayant entre 20 et 50 ans. La récolte se fait toujours à la fin du printemps, lors de la montée de la sève.

Les tilleuls sont des arbres à croissance rapide, pouvant atteindre 35 m de haut, aux branches assez largement étalées. Le tronc présente une écorce lisse, se gerçant avec l'âge.

L'aubier (du latin albus : blanc) est le bois tendre et blanc situé entre le cœur et l'écorce de l'arbre, qui est constitué par les dernières couches annuelles de croissance de l'arbre.

Sa « cueillette » est un travail physique intense, qui nécessite de la force, du temps et un bon équipement (tracteur, remorque, hache, tronçonneuse, séchoir...).

Avant d’obtenir les petits morceaux de bois marron prêts à la décoction, un long processus de fabrication et de transformation est nécessaire.

Dans un premier temps, l’arbre (choisi selon son apparence, son âge et son accessibilité) est abattu.

Il est ensuite tracté jusqu’à l’endroit où il subit ses premières transformations. Les branches sont enlevées, le tronc est nettoyé de sa mousse et de ses éventuelles excroissances puis écorcé de son aubier en coupe large grâce à une plane. L'écorçage de l'aubier doit être fait dans les 3 jours qui suivent la coupe, afin d'en faciliter l'exercice.

tlleul_bas

Une fois chargé, l'aubier est transporté jusqu’au séchoir naturel, où il est étalé de façon méthodique afin qu’il sèche à l’air libre, qui passe entre les lattes du sol et des fenêtres entrouvertes. Il faudra 8 à 10 jours, en fonction du temps, afin que l’aubier sèche, se rétracte et passe du blanc au marron orangé.

tlleul_2_bas

Il subit ensuite une première transformation en coupe plus fine avant d’être livré à l’Herbier du Diois, où il subit une seconde transformation qui lui donnera l’aspect que l’on retrouve dans nos sachets l’Herbier de France.

Rencontre avec Gabriel, cueilleur d’aubier de tilleul depuis 6 ans

« Quand il chante clair c’est qu’il est sec »…

Gabriel est cueilleur d’aubier de tilleul depuis 6 ans, et de bractée depuis 12 ans.

Ancien électricien de la marine, grand skieur de fond et fou de twist, Gabriel est une force de la nature, au cœur tendre.

Originaire de St Pierre de Cherennes, il a toujours vécu dans ce village, avec les tilleuls et les noyers : les deux grandes cueillettes locales.

Du haut de ses 71 ans, de son petit gabarit et à la force de ses bras, il travaille chaque été pendant 2 à 3 mois comme cueilleur d’aubier et de bractées de tilleul.

« Quand il chante clair c’est qu’il est sec », dit-il en parlant de l’aubier de tilleul, quand il est enfin sec.

 Lui et Michel, son collègue, sont les deux seules personnes à encore pratiquer cette cueillette dans cette région du Vercors, et ils fournissent à eux deux les 2 tonnes annuelles d’aubier commandées pour notre activité.

Cueillir du tilleul est une activité saisonnière intense, mais bien rémunérée. Cette pratique se transmet généralement de génération en génération, mais tend à se perdre.

La région était principalement composée de producteurs et d’agriculteurs il y a encore quelques années. Des 17 fermes actives, il n’en reste aujourd’hui que deux, car il faut désormais fournir deux fois plus de travail qu’avant pour vivre des cultures locales.

Il n’y a pas, à ce jour, de successeurs pour reprendre le flambeau. Nous attendons la relève avec impatience...

   

Page 1 sur 3

<< Début < Précédent 1 3 > Fin >>