cannelle
en bio, les saveurs du monde

Filière curcuma

Pays : Madagascar
Zone de production : 17 km le long du fleuve

Date de début du programme équitable : 
2012, sur deux zones: Anivorano (Nord) et Moramanga (centre Est)
Partenariat depuis 2004.
Partenaire local: Société Phael Flor
Nombre de bénéficiaires : environ 70 familles plus 50 personnes sur la totalité des deux projets.
Culture : curcuma ESR.
Autres productions biologiques de Phael Flor : gingembre, cannelle tuyaux, cannelle grattée et non grattée.

Notre curcuma est issu de 2 filières malgaches certifiées équitables, situées respectivement à Mouramanga (Centre-est) et Anivorano (Côte-Est) et portées par notre plus ancien partenaire malgache : la société Phael Flor.

Notre partenariat avec les producteurs d'Anivorano a commencé en 2004. En 2006, les producteurs ont fondé l’association Tsirinala (ce nom se prononce “tsirnal” et veut dire "originaire de la forêt”) pour gérer le fonds de développement versé pour cette filière. En effet, 3% du prix fob (free on board) du curcuma séché est versé à l’association pour chaque kg de curcuma acheté et l’association des producteurs prévoit un programme annuel de financement de projets liés au social, à l'économie, à l'écologie, à l'éducation ou tous secteurs qui pourraient améliorer les conditions de travail et de vie de la communauté villageoise.

Les fonds de développement attribués aux filières permettent aux producteurs de développer des projets  liés au social, à l'économie, à l'écologie, à l'éducation ou tous secteurs qui pourraient améliorer les conditions de travail et de vie. 

Le Fond de Développement (FD) 2014 a servi à financer :

- du matériel scolaire pour la petite école primaire du quartier où vont leurs enfants

- à réhabiliter la route en comblant les trous avec des graviers et de la terre

- à financer une grosse pirogue permettant de convoyer 5 tonnes de curcuma frais.

Le FD 2015 a permis de financer :

- une petite pirogue qui convoie 2,5 tonnes de curcuma frais

- de réaliser le drainage des rues d’Anivorano en creusant des caniveaux sur un côté de la rue pour évacuer l’eau

- une formation pour apprendre à faire des plants en pépinière : 1000 plants ont été distribués à tous les producteurs pour favoriser le reboisement

- à réhabiliter encore les routes avec graviers et terre

-à financer un moteur de 6 chevaux pour les pirogues pour les producteurs qui sont éloignés.

- à participer par le financement de matériaux de construction à l’entretien des locaux du collège public.

Les étapes de transformation du curcuma

Dans l’usine de notre partenaire malgache, les rhizomes frais fraichement récoltés sont lavés à l’eau filtrée dans une machine qui les brossent pour en retirer la terre.

Une partie de la peau du curcuma est aussi épluchée par la rotation des brosses. Vient ensuite la coupe qui les met en chips qui seront plus faciles à sécher. L’ouvrier entrepose les chips dans des caissettes qui sont empilées en attendant le séchage. 

Lorsque le séchoir est libéré, les chips sont étalées en couche d’environ 10-15 cm sur le fond d’inox perforé du séchoir à air chaud pulsé. Les chips seront ensuite remuées régulièrement pour raccourcir le temps de séchage. En pleine saison les séchoirs tournent jour et nuit avec 3 équipes qui se relayent. 

En juillet, période hivernale à Madagascar, le temps couvert et le crachin qui apparaît de façon impromptue rendent le séchage au soleil difficile. L’installation de ces séchoirs améliore nettement la capacité de transformation de l’unité et permet de transformer un gros volume de curcuma en deux-trois mois. 

Après le séchage, une équipe de femmes réalise le tri des morceaux trop fibreux ou noirs, trop petits, ou des tronçons de bulbe mal dégrossis : ces écarts seront utilisés pour la distillation. Le tri achevé, le curcuma est mis en sac avec son étiquette de traçabilité et stocké dans un lieu dédié. Juste avant son export, il est exposé au soleil pour éviter une éventuelle reprise d’humidité, lorsque le temps le permet.

Il est ensuite chargé dans un container et expédié par bateau vers Fos-sur-Mer où un transitaire s’occupera du dédouanement avant de nous le livrer. Un chargement de 10 tonnes de curcuma frais permet de faire 1 tonne de curcuma séché et trié. Avec cette tonne, Arcadie conditionnera environ 28500 flacons Cook de poudre de curcuma en 35 g ou 12500 flacons Cook de 80g.

bando_bas_curcuma