cannelle
en bio, les saveurs du monde
Accueil -> Historique -> Le mac SE

Le mac SE

En 1989, la grande nouveauté, c’est l’arrivée de l’ordinateur.

Bernard s’est formé à la comptabilité et à l’informatique en parallèle. La découverte du logiciel de comptabilité lui a servi de guide dans ces deux domaines à la fois. L’ordinateur est entré dans notre vie de façon particulière.

Dans nos montagnes isolées, farcies de Bac + 4, 5, 6... en rupture de ban, quelques curieux avaient découvert le Macintosh, et organisaient déjà des petites entreprises, proposant des formations. Des mains de nouveaux paysans découvraient le maniement de la souris, la programmation, les merveilles de 4D (Le logiciel 4D a été créé par Laurent Ribardière en 1984 ; c’est l'un des premiers (sinon le premier) système de base de données à voir le jour sur la plate-forme Apple Macintosh.) 

La base de données de L’Herbier des Pyrénées s’est créée comme ça dans la cuisine, sur notre tout premier Macintosh SE, avec des consultations hebdomadaires, sur le marché de Limoux, chez un informaticien génial reconverti en bouquiniste. Dès les premières années d’Arcadie, nous avons ainsi disposé d’une facturation liée à une gestion des stocks, le tout tellement sur mesure, tellement programmé en interne, que nous avons pu continuer au fil des années à faire évoluer la structure initiale, à rajouter des bouts au fur et à mesure des besoins des personnes travaillant à l’Herbier des Pyrénées, puis à Arcadie. La base des débuts n’a commencé de disparaître ou d’être rénovée de fond en comble qu’au moment où Matthieu a commencé de programmer à son tour, 15 ans plus tard.

Cet apprentissage de l’informatique, de la programmation, de “l’univers Macintosh”, cette découverte, se faisait au moment même où cela commençait d’exister. Grande chance pour des débutants, de pouvoir prendre le train en marche juste au moment où il démarre !

De la même façon, faire un prévisionnel pour l’année à venir, quand le chiffre d’affaires de l’année en cours ne dépasse pas 120 000 Francs (18 000€), c’est un apprentissage en douceur.