cannelle
en bio, les saveurs du monde
Accueil -> Présentation -> Biopartenaire

Biopartenaire

Depuis le début des année 2000, l’idée d’un commerce équitable a fait son chemin dans le public et un nombre croissant de produits s’en réclame, authentifiés par divers labels et logos. Le consommateur ne veut plus être complice de l’appauvrissement des pays dits « émergeant ». L’association Bio Partenaire s’est employée à définir des critères qui puissent réellement garantir une démarche de partenariat durable entre les entreprises importatrices et les producteurs, sans s’en tenir à une simple garantie de prix minimum. Arcadie a ainsi développé trois filières d’approvisionnement d’épices, l’une en Inde et l’autre à Madagascar, labellisées Bio Équitable.

Sur la base de ses expériences, Bio Partenaire a voulu proposer un modèle de relation partenariale entre les entreprises et les producteurs de proximité. Les critères ont été adaptés à ce contexte, tout en gardant les principes de base : partenariat durable, engagement dans la durée avec des objectifs de développement profitant aux deux parties, sans induire une relation de dépendance.

Arcadie participe à 4 projets construits sur le cahier des charges du label Biopartenaire  :

  1. le tilleul de la Drôme et du Vercors. Arcadie est associée dans ce projet à la société l’Herbier du Diois qui anime un groupe de producteurs depuis de nombreuses années, s’engageant à maintenir des prix rémunérateurs tout en  améliorant le niveau de qualité. L’objectif est de maintenir cette production traditionnelle, mise à mal depuis plusieurs années par les importations à bas prix et de qualité médiocre. Le tilleul constitue un revenu complémentaire non négligeable pour les agriculteurs et les ruraux en général dans des zones où il est vital qu’une population active se maintienne.
  2. Les cueillettes de plantes médicinales sauvages en Auvergne effectuées par des ramasseurs regroupés dans la Sicarappam. Cette région dispose de grandes ressources en plantes mais l’activité de ramassage, intense autrefois a failli disparaître. Aujourd’hui, le recours croissant aux ressources végétales redonne à ce métier ses lettres de noblesses, à condition qu’il soit reconnu et correctement rémunéré. Tel est l’objectif du contrat Bio Solidaire passé entre Arcadie et la Sicarrapam, dans lequel sont définis les engagements d’achats sur des périodes de 3 ans, en quantité et en prix. Arcadie s’engage aussi à apporter à la Sicarrapam ses compétences et moyens pour améliorer la démarche qualité de la structure de producteur.
  3. Filière lavande et hysope du Vacluse. 
  4. Filière PAM Occitanie (BGM).