Cuisine zéro déchet et épices

Le gaspillage alimentaire concerne tout le monde, car nous  – consommateurs – gaspillons jusqu’à 100 € de denrées par an et par personne. Cela fait beaucoup de nourriture jetée à la poubelle. Parmi tous ces déchets, certains peuvent être évités si on modifie un peu nos habitudes alimentaires, d’autres si on revoit nos habitudes de consommation. Dans cet article, on vous donne quelques astuces pour vous aider à diminuer votre gaspillage alimentaire en passant par une cuisine zéro déchet.

Qu’est-ce que la cuisine zéro déchet & comment fonctionne-t-elle ?

Le principe de la cuisine zéro déchet est de ne rien jeter lorsqu’on prépare ses plats : épluchures, fanes, peaux, arêtes, os, etc. C’est une branche d’un mode de vie “zéro déchet”, qui vient modifier des habitudes de consommation & d’achat. Aussi, lorsqu’on parle de cuisine zéro déchet, il faut avoir une réflexion bien avant de se mettre aux fourneaux :

  • Achats en vrac : principalement de produits secs mais de plus en plus de produits deviennent disponibles (huiles, vin, et même épices !) ;
  • Achats de produits bruts, non transformés (on rappelle que la transformation des produits est responsable de 21% des pertes alimentaires) ; exemple : pâtes complètes ou demi-complètes,
  • Utilisation de produits parfois délaissés : fruits & légumes non calibrés, jugés esthétiquement non vendables, un peu passés ; ils sont encore bons (voire meilleurs car parfois bien mûrs) et souvent moins chers…
  • Choix de produits évitant le sur-emballage ;

Par-dessus tout, la cuisine zéro déchet est une question d’organisation. On tente, en fait, d’utiliser chaque partie des produits bruts qu’on cuisine, d’un plat à un autre. Il faut donc prendre de la hauteur et tenter de prévoir son menu de bout en bout. Par exemple, on souhaite cuisiner des carottes. Afin d’en utiliser toutes les parties, on va utiliser les fanes dans une soupe, les épluchures pour accompagner du riz délaissé dans notre frigo, et le légume en lui-même dans notre entrée et notre plat.

Je vous l’accorde, c’est très facile à faire avec une carotte, un peu moins avec un poisson frais non préparé. Pourtant, c’est possible, comme le démontre le chef cuisinier Christopher Coutanceau dans cet article. Je vous rassure, inutile d’être un grand chef pour éviter de gaspiller des denrées, il suffit d’avoir un peu de méthode (et de faire des choix). Sachez que ce que l’on gaspille le plus à la maison sont :

  • Les boissons : café, chocolat en poudre, avant ou après dilution ? sodas, etc ;
  • Les fruits & légumes : s’ils peuvent bien sûr être mis en compost, c’est quand même mieux si on mange tout ce qu’on peut, non ? De plus, les parties délaissées contiennent souvent des nutriments complémentaires
  • Les céréales, légumineuses et féculents : c’est quand même dommage de jeter un peu de riz parce qu’on ne sait pas comment l’accommoder ?

Si vous pouvez réduire les déchets de ces trois catégories, vous diminuez de 86 % votre gaspillage alimentaire. C’est pas mal non ?

La cuisine zéro déchet en pratique : plus simple ?

Maintenant que vous avez toutes les informations nécessaires, peut-être que vous vous sentez un peu plus capable de vous mettre à la cuisine zéro déchet ? Sinon, sachez qu’en réalité, c’est beaucoup plus simple que la cuisine traditionnelle, et ça prend surtout moins de temps. Pourquoi ? Parce que dans certains cas, vous n’avez même pas à éplucher vos fruits et légumes. C’est pas super ça ? Plus besoin d’éplucher vos patates, coupez-les simplement en cubes, et mettez-les au four ! Côté créativité, vous verrez qu’après un peu de temps, vous pourrez improviser avec tout ce que vous avez sous la main, créant ainsi de nouveaux plats qui sauront ravir vos papilles !

Cependant, il vous faudra faire preuve d’organisation. Évidemment, la cuisine zéro déchet laisse entièrement la place à l’improvisation. Cependant, comme on vous le disait plus haut, vous devrez prendre un peu de hauteur et penser en termes de menu et non plus de plats. Bonne nouvelle : en partant d’un ingrédient, vous pourrez faire un repas de l’entrée au dessert ! Terminées les heures passées sur Marmiton ou Pinterest pour trouver plein d’idées différentes pour un même repas. Pour autant, cela ne signifie pas que vous mangerez des carottes de l’entrée jusqu’au dessert, mais que vous pourrez les utiliser avec d’autres légumes. Parce que la variété c’est important et c’est quand même plus fun !

Petit bonus : vous découvrirez de nouvelles saveurs, vous apprendrez qu’il y a des nutriments différents dans chaque partie des fruits et légumes que vous utiliserez et vous verrez qu’il y a des dizaines de façon différentes de cuire (ou pas) vos produits.

Par où est-ce qu’on commence pour la cuisine zéro déchet ?

On vous l’accorde, changer subitement toutes ses habitudes alimentaires n’est pas aisé. On ne voudrait pas que vous vous rajoutiez une charge mentale supplémentaire à l’heure du repas. C’est pourquoi nous vous conseillons d’y aller progressivement. Et c’est là que les épices rentrent en jeu. Sous leurs airs d’exotisme, elles peuvent faire revivre tous vos restes et transformer un chips d’épluchures de carottes en accompagnement digne d’un restaurant trois étoiles ! Ainsi, la première étape consisterait donc à arrêter de jeter vos restes. Pour cela, il suffit souvent d’ajouter une petite pincée d’épices et un légume trainant dans son frigo. Et vous savez quoi ? En la matière, l’improvisation est totale et vous pouvez faire preuve d’une grande créativité ! Certaines épices sont parfaites pour faire revivre du riz, d’autres pour du quinoa, ou encore des pâtes. N’hésitez pas à les utiliser, à les tester, afin de trouver les recettes qui sont faites pour vous. Et si vous séchez un peu, voici quelques idées. Ces épices sont des incontournables qui peuvent se marier avec bien des denrées alimentaires :

  • Le paprika doux et la muscade : parfait pour les plats d’automne, les soupes, les pommes de terre, les potirons et autres cucurbitacées ;
  • Le curcuma : c’est notre petit préféré à Arcadie (mais il ne faut pas lui dire),  il peut se marier avec tous vos plats (et boissons) si vous aimez les saveurs chaudes et suaves. Selon la variété, vous pourrez aussi avoir un arrière-goût d’agrumes, de réglisse, de terre ;
  • L’origan : cette plante aromatique relève parfaitement tous vos plats à base de poissons ou de pâtes ;
  • L’ail : c’est un des plus basiques, il relèvera tous vos plats (haricots verts, pâtes, riz, quinoa, etc) ;
  • Le cumin : tout comme le curcuma, cette épice est très utilisée dans des plats Indiens. Il saura donc se marier parfaitement avec tous vos plats à base de riz ou de quinoa ;
  • Le safran : l’or rouge, même s’il est utilisé avant tout dans des plats gastronomiques, est parfait pour accommoder certains restes de poissons, de riz, de fraises et de pêches.

Et si vous êtes en panne d’idées, vous trouverez chez Cook des mélanges d’épices prêts à l’emploi.

Articles de Blog que vous pourriez aimer

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer mes achats