Geneviève David face à ses cultures de thym

Origan, thym, sarriette, romarin : ces 4 plantes aromatiques et médicinales (PAM) sont bien connues de nos régions du sud de la France. Le thym et le romarin sont par ailleurs très prisés en ces périodes hivernales. Parmi nos producteurs de la filière dite « régionale », petite visite chez Geneviève David, dans le Tarn.



Bio Garrigue Méditerrannée

Geneviève David fait partie de ces producteurs qui se sont tournés vers Arcadie en 2014, alors que la filière régionale s’organisait. L’association BGM (Bio Garrigue Méditerrannée), avait vu le jour 4 ans plus tôt, sur l’impulsion d’Arcadie, pour réunir les producteurs de PAM en Occitanie et PACA. Objectif ? re-développer ce métier de producteur de PAM dans nos régions, et ainsi relocaliser les productions qui pouvaient l’être. 
Notons qu’il s’agit ici de plantes aromatiques destinées à l’herboristerie uniquement (les producteurs de plantes aromatiques peuvent aussi se tourner vers la production d’huiles essentielles, via la distillation…)

.

Un contrat de commerce équitable Biopartenaire® lie les producteurs de BGM et Arcadie, pour un engagement dans la durée : 3 ans minimum, sur des volumes minimum garantis, à un prix rémunérateur pour le producteur. Historiquement, le commerce équitable s’est d’abord adressé aux producteurs des pays du Sud (dits “en développement”). Il est moins connu pour les filières Nord-Nord mais tout aussi important : chaque acteur d’une filière doit pouvoir vivre dignement de son travail, et même dans les pays du Nord il reste beaucoup de progrès à faire !

Au pays de l’ail rose de Lautrec

Geneviève David a repris, avec son mari, 15 ha de terres familiales dans le Tarn, au pays de l’ail rose de Lautrec. Elle y a développé ses plantations de PAM pour l’herboristerie, au milieu de parcelles de lavandes et d’hélicryse destinées à la production d’huiles essentielles, et d’amandiers.
Au total, presque 6 ha ont été plantés pour Arcadie : du thym principalement (3 ha), les 3 autres ha répartis à parts égales entre romarin, origan et sarriette.



Vive le thym !

entretient d'une parcelle de thym dit population

Jean-Pierre David entretient une parcelle de thym dit “population” Photo C. Lamouche.

La demande en thym produit localement est forte à Arcadie, et Geneviève David fait partie de ces producteurs qui maîtrisent bien la conduite de cette culture, loin d’être facile. Le thym est une plante à faible développement (contrairement au romarin par ex.), qui couvre peu les parcelles et nécessite un entretien constant : afin que la récolte ne contienne pas autant d’herbes indésirables que de thym (ça la ficherait mal, dans vos sachets de tisane), le désherbage doit être mené minutieusement. Pour les cultures en conventionnel, 2 passages de désherbant peuvent suffire. En bio, tout est fait mécaniquement (entre les rangs) ou à la main (dans les touffes de thym)…

De belles récoltes pour Arcadie

Après récolte, les PAM sont séchées sur place, parfois à l’aide de réchauffeurs si l’humidité de l’air est trop importante. Les David utilisent des réchauffeurs à gaz. Le battage est également réalisé par les David, puis la production est livrée à Arcadie où elle est triée.

Geneviève David livre le thym en avril, puis la sarriette et l’origan en juin, pour terminer avec le romarin en septembre. 
Au total, elle a vendu presque 1,9 tonnes de PAM séchées, battues, triées, à Arcadie en 2020. C’est à la fois peu par rapport aux besoins d’Arcadie, à la fois beaucoup : A raison de 1g nécessaire / tasse de tisane, et pour des sachets de thym, romarin et sarriette L’Herbier de France de 50g, cela représente quelques 1,9 millions de tasses, ou 38 000 sachets !

Machinisme et innovation !

Les David font partie de ces producteurs inventifs, qui participent de l’amélioration des outils utilisés pour travailler sur les cultures de PAM. Ainsi, ils ont investi, en 2018, dans une récolteuse spécifique, qu’ils ont aidé à fabriquer. Ils continuent de l’améliorer, en collaboration avec le fabricant, au fur et à mesure de leur utilisation.

D’une manière générale, Geneviève et son mari Jean-Pierre attachent une grande importance à la praticité et au confort du matériel, notamment celui utilisé pour l’entretien (le désherbage) des parcelles. L’inventivité et les capacités de bricolage de Jean-Pierre leur permettent de réadapter le matériel en fonction de leurs besoins.

Essais de plusieurs variétés de romarin

De façon générale, les David sont très intéressés par tout ce qui est expérimental : c’est pourquoi ils ont accepté d’accueillir une parcelle d’expérimentation variétale de romarin. Neuf variétés sont étudiées par la Chambre Régionale d’Agriculture d’Occitanie, afin d’identifier les plus intéressantes en termes de rendement, de comportement sur la parcelle, de goût, etc.

Toujours plus de production française ?

parcelle de thym varico

le soleil perce à peine la brume au-dessus de cette parcelle de thym varico Photo C. Lamouche

Cela fait partie de la raison d’être d’Arcadie : relocaliser toutes les productions qui peuvent l’être et valoriser les productions – et les producteurs – locaux. Christelle Lamouche, responsable du développement de la filière régionale à Arcadie, en fait son cheval de bataille.

Elle n’était pas peu fière de présenter aux producteurs de BGM, lors de la réunion annuelle 2020 entre BGM et Arcadie, que 20 tonnes ont été produites en région en thym, romarin, origan et sarriette achetées par Arcadie, correspondant au 2/3 des achats en plantes de garrigues.

Et Geneviève David, par ailleurs élue secrétaire de l’association BGM, a encore un projet de plantation de 1 ha de thym supplémentaire pour Arcadie.

Merci à nos producteurs locaux !

Articles de Blog que vous pourriez aimer

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer mes achats