Retournement compost arcadie

Des biodéchets… ? secs et taniques et peu aérés, c’est dire !

Lors de ses processus de transformation et de conditionnement des épices, Arcadie génère une certaine quantité de déchets organiques, appelés biodéchets,

  • via le process d’aspiration des poussières de plantes et d’épices sur nos lignes de transformation et de conditionnement
  • par les rejets de production ou matières non conformes et non utilisables (fin de lots, DDM dépassée, retours de conditionnement, fruits/épices/café épuisés issus du process arômes, retours clients, sacs endommagés par incident de manutention ou avaries de transport, problème de qualité, etc).
Benne Biodéchets Arcadie

Benne à biodéchets sur le site industriel d’Arcadie. Feuilles de verveine, bractées de tilleul et fleurs d’hibiscus séchées, poudre de curcuma…

Ces déchets sont globalement secs, issus de plantes aromatiques (qui dit aromatique dit molécules complexes, pas toujours facile à biodégrader), et souvent compactées et peu aérées… et donc difficiles à composter (se décomposent mal).

Il y a quelques années, des essais de mise en tas sur les terres de la ferme d’Arcadie n’ont abouti à rien de concluant, la matière n’évoluant pas.

Et des besoins en compost…

Par ailleurs, Arcadie entretient des terres et cultive des plantes aromatiques et médicinales sur sa ferme expérimentale. Ces terres sont très pauvres en matières organiques (comme de plus en plus de terres agricoles aujourd’hui). Le besoin en compost est important. Au-delà de la ferme d’Arcadie, les besoins en matières organiques pour l’activité agricole vont aller grandissant ces prochaines années.

Parcelles de thym et d'origan à Arcadie

Les terres de la ferme d’Arcadie, comme beaucoup dans la région, manquent de matières organiques. Parcelles de thym carvacrol au 1er plan, origan puis romarin en arrière plan

Comment faire pour que les “déchets“ des uns (les biodéchets issus des processus industriels à Arcadie) puissent se transformer en ressources pour les autres (les agriculteurs) ?

Compostage multipartenariats et projet pilote

Pour nous aider à répondre à cette question, Arcadie a démarré un partenariat avec la société Microterra. Depuis plus de 10 ans, cette société œuvre pour le développement du compostage à la ferme en Occitanie, autour de partenariats multi-acteurs :  collectivités, industries agroalimentaires, éleveurs, agriculteurs et producteurs de biodéchets.

Forte de son expérience, Microterra a donc élaboré la “recette“ de compostage de nos biodéchets si particuliers : 20% de biodéchets d’épices pour 80 % de déchets verts. C’est ainsi que Microterra a fait entrer Cévennes Déchets, entreprise de gestion des déchets sur le territoire, dans le partenariat.

Aujourd’hui, on en est où ?

Première étape à saluer : les biodéchets d’Arcadie sont récupérés SANS plastique ! Les sacs plastique qui recueillaient les poudres d’aspiration ont été remplacés par des bennes autobasculantes…
Et le processus de compostage à l’essai a démarré : 10m3 de biodéchets d’épices et plantes sèches ont été mélangées à du déchet vert sur la plate forme de Cévennes Déchets à Alès. Les 50m3 résultantes ont été mis en tas fin 2020 sur une parcelle de la ferme d’Arcadie, à Saint-Etienne-de-l’Olm. Le processus de compostage était en route…

compost biodéchet Ferme Arcadie

Novembre 2020 : le mélange épices / déchets verts est mis en tas sur les terres de la ferme par Cévennes Déchets.

Début 2021 : le tas a été retourné, aéré (tractopelle) : l’élément air, tout comme celui de l’eau, sont fondamentaux dans le processus.
La ferme d’Arcadie développant une approche biodynamique, des préparats spécifiques, à base de plantes, de matières minérales et animales, seront introduits début février dans le tas afin d’intensifier les processus vivants à l’œuvre.

Retournement compost arcadie

janvier 2021, sur les terres de la ferme d’Arcadie. Le tas est remélangé pendant plus d’une heure : l’air est fondamental dans le processus de compostage

Un 2e retournement du tas devra être opéré, puis le tas laissé maturer environ 6 mois.

Microterra suit toutes les étapes, vérifie les paramètres (température, humidité, etc…). Le compost obtenu sera analysé selon les normes en vigueur pour vérifier le résultat du processus, et pourra venir nourrir les terres d’Arcadie… A suivre !

En valorisant ses biodéchets sur la ferme, Arcadie s’engage sur une voie d’avenir

Nous en sommes à un stade expérimental, à petite échelle.
Ce projet fait partie d’un projet plus vaste de valorisation des déchets organiques à l’échelle du territoire, pour permettre :

  • Aux agriculteurs d’accéder à une matière organique de qualité, locale et à bas coûts dont le besoin est grandissant,
  • Aux collectivités et aux agro-industriels de valoriser leurs déchets organiques localement, de façon vertueuse et circulaire.

Sachant que des sols plus riches en matières organiques permettent de prévenir les risques d’inondation et de sécheresse par leur capacité d’absorption, de protéger la ressource en eau grâce à leur meilleure capacité de filtration… et que c’est autant de carbone fixé dans le sol pendant plusieurs décennies… on perçoit aisément la petite pierre supplémentaire que souhaite poser Arcadie avec ce projet pour l’avenir !

Articles de Blog que vous pourriez aimer

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer mes achats