Arcadie Balle Plastique Naturel Recyclage

Les déchets à Arcadie

Les déchets, un enjeu de taille pour une entreprise de l’agroalimentaire

Toute entreprise produit des déchets. Ce sont généralement des emballages que vous, consommateurs, ne voyez pas, mais qui répondent à certains enjeux. Ces derniers sont au nombre de quatre :

  • L’hygiène : afin de préserver la salubrité des produits ;
  • La sécurité : pour protéger les collaborateurs ;
  • La qualité : les emballages protègent les matières premières des agressions extérieures et des risques d’altération ;
  • La logistique : faciliter les manipulations, la manutention, la rapidité des opérations logistiques, etc.

Dans tous les cas, le raisonnement que nous mettons en place est en premier lieu la suppression du déchet, chaque fois que cela est possible. Cela demande une veille constante afin de découvrir de nouveaux concepts qui peuvent parfois bouleverser notre manière de travailler. Le cap à suivre est de supprimer tout déchet généré par notre activité.

Lorsque cela n’est pas possible, on essaye d’en diminuer l’impact : on cherche à réduire la quantité de déchet (par exemple, nous avons pu diminuer l’épaisseur de notre film palette pour une fonctionnalité identique) ou bien on opte pour des matériaux recyclés, ou plus facilement recyclables)

La démarche globale d’Arcadie et les avancées réalisées

Nous nous challengeons quotidiennement pour diminuer le plastique : le supprimer, en réduire la quantité, le substituer par des matériaux dont les filières de recyclage sont plus accessibles et vertueuses. Nous avons par exemple changé nos supports d’étiquettes en PET (non recyclable sous ce format) pour de la glassine, un papier de texture très fine traité à la glycérine, recyclable : 2T de glassine ont été valorisées pour recyclage sur 2021. 2 tonnes qui ne seront pas destinées à l’enfouissement (déchets ultimes : DIB) et qui bénéficieront d’une revalorisation.

Quand ce genre de solution pas (encore) envisageable, nous faisons le choix de nous orienter vers du plastique recyclé : 100% de nos flacons PET (une sorte de plastique) sont du PET recyclé.

Aujourd’hui, beaucoup de nos déchets sont mieux valorisés grâce à un effort logistique : la mise en place de bennes basculantes a permis notamment d’améliorer les conditions de manutention des contenants de matières à trier, et donc de favoriser un tri optimum à plusieurs niveaux de l’entreprise. Nous collectons ainsi par exemple beaucoup mieux nos biodéchets (= déchets organiques : poussières d’épices, de plantes, lots abimés…) que ce soit dans les ateliers de production ou dans les espaces communs (cuisine : restes alimentaires). Déchet qui deviendra compost et sera destiné à nourrir les terres locales particulièrement pauvres et en demande de matières organiques.

Nos flacons sont en PET 100% recyclés.
Nos flacons sont en PET 100% recyclés. Photo Max Beaufey

La sensibilisation au coeur de notre démarche de gestion des déchets

Chaque Arcadien est sensibilisé à la gestion des déchets. En octobre 2020, Géraldine, responsable RSE, est passée voir chaque bureau et atelier afin de leur expliquer le nouveau tri des déchets mis en place. Plus qu’une sensibilisation, c’est une véritable exigence que chaque collaborateur inclut ces nouvelles habitudes dans ses procédures de travail.
Géraldine a également demandé à chacun de se responsabiliser et de challenger toute la chaîne de valeur (fournisseurs, prestataires, clients,…). C’est ainsi que le service “Informatique” a fait remonter à l’un de ses fournisseurs de matériel que les cartons de livraison étaient souvent beaucoup trop grands eu égard aux produits qu’ils contenaient. Résultat : le fournisseur a fait des efforts pour réduire la taille de ses colis. Un petit pas, mais c’est aussi comme cela qu’on avance.

Conclusion : limites extérieures et avancée réglementaire

Les déchets produits par une entreprise de notre taille (120 collaborateurs salariés) constituent un volume important. A Arcadie, ces déchets font l’objet d’une réelle réflexion afin de les éliminer, les substituer ou les réduire. Cependant, ils répondent souvent à des enjeux liés à notre activité et chaque réflexion amène vers une complexité plus grande. Les objectifs ambitieux qui sont désormais fixés par loi AGEC (loi antigaspillage pour une économie circulaire) vont obliger les industriels à travailler notamment sur les déchets plastiques d’ici 2025.

Ces mesures sont importantes et vont permettre, nous l’espérons, de pousser toute la chaîne de valeur (fournisseurs, prestataires, clients) à faire des propositions innovantes en termes de performance environnementale. Car aujourd’hui, nous nous heurtons encore à des fournisseurs ou prestataires qui n’ont pas encore réfléchi à des manières différentes de faire les choses, et donc ne peuvent pas nous proposer de changement de concepts

Mégane Forestier

Auteure de l'article : Mégane Forestier

Communicante de formation & par passion, je suis à Arcadie pour faire rayonner la raison d’être et partager avec nos parties prenantes nos valeurs et nos engagements. Afficionada des technologies numériques, je mets mes compétences et mon exigence de transparence au service d’une entreprise engagée.

Articles de Blog que vous pourriez aimer

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats