Filière ``Aromatiques des comptoirs du Grand Ouest`` (France)

En résumé

France, Grand Ouest

Qui Association de producteurs Coopérabio

                     Entreprise Adatris (Collecte, séchage, tri)

Quoi Mélisse, menthe douce, menthe poivrée,

                       pissenlit (racine), thym, thym citronné.

Combien 22 producteurs adhérents à Coopérabio

Quand Partenariat depuis 2012, Biopartenaire® depuis

                       2020.

                       pissenlit (racine), thym, thym citronné.

Carte_Filiere_Comptoirs_Grand_Ouest
label biopartenaire Équitable
Menthe poivrée_Photo Martin Lacroix 2020

Gros plan sur la menthe poivrée (photo Martin Lacroix)

De la culture à votre assiette

Vue sur les rives de la Loire_Photo Martin Lacroix

Des rives de la Loire aux collines de l'Anjou, les paysages et contextes agricoles sont très variés (Photos Martin Lacroix)

Collines Anjou_Photo Martin Lacroix

De l'Argonne-Champenoise à l'Anjou

Les producteurs regroupés au sein de l’association Coopérabio (lire explications ci-dessous, rubrique « partenariat ») sont installés sur une zone géographique assez vaste, couvrant la Normandie, la Charente, la Vendée, l’Anjou et l’Argonne-Champenoise.

Ce sont des exploitations de taille et de diversité de production variables, avec en général moins de 5 espèces en culture. Le degré de mécanisation est assez avancé.

Les producteurs associés à cette filière ont des fermes assez modernes et diversifiées

Certaines fermes sont très diversifiées (céréales, légumineuses, légumes de plein champ, élevage, et bien sûr PAM) et demandent une pluralité de compétences. Même si les spécialités sont réparties sur les grandes fermes.
Sur ces dernières, on est loin du cliché du petit agriculteur, ce qui n’empêche pas un travail très soigné.

Suivant les espèces cultivées et les conditions locales (type de sol, microclimat), les itinéraires de culture varient beaucoup. La phase d’implantation est cruciale pour la réussite des cultures, ainsi que certaines saisons comme le printemps lors duquel un regard assidu est portée aux plantes adventices (“mauvaises” herbes) pour contrôler leur développement.

Champ mélisse prêt à être récolté 800x600

Champ de mélisse prêt à être récolté

Locaux d'Adatris à Saint Lezain Photo Heloise Mercier

Le tri des plantes séchées est effectué dans les locaux de Saint Lézin (49)

Récolte et préparation

Les récoltes s’échelonnent de la fin du printemps à l’automne. Le binage (désherbage) sur le rang doit être particulièrement soigné pour faciliter les étapes ultérieures. Un passage manuel avant récolte est d’ailleurs impératif.

Le printemps est la période déterminante pour contrôler le développement des plantes adventices ("mauvaises herbes") ; une observation très attentive est requise.

Une fois la récolte effectuée, le séchage constitue une des étapes clé pour garantir une qualité optimale.  En effet, c’est à ce stade que la plante doit être stabilisée afin de capter tous ses principes actifs.

Les séchoirs sont à proximité des différentes zones de culture afin d’être le plus réactif possible une fois la plante coupée.

L’ensemble des récoltes séchées est ensuite acheminé vers Saint-Lézin (49) pour le contrôle de la qualité et le tri.

Produits issus de la filière

Mélisse, menthe douce et poivrée, thym et thym citron sont parmi les produits les plus demandés pour nos tisanes L’Herbier de France.
Mais n’oublions pas la racine de pissenlit qui présente bien des intérêts !

Mélisse_feuilles_LherbierDeFrance_Bio_Origine_france_Commerce_Equitable_Biopartenaire
Menthe Douce Feuilles L'herbier De France Bio Commerce Equitable Biopartenaire Origine France
Menthe Poivrée feuilles L'Herbier De France Bio Origine France Commerce Equitable Biopartenaire
Thym Citronné Feuilles L herbier De France Bio Origine France Commerce équitable Biopartenaire
Pissenlit Racine L'Herbier De France Bio Equitable Biopartenaire Origine France

Partenariat

Des agriculteurs engagés

Adatris est une société fondée en 2010 en Anjou par deux fils d’agriculteurs : François Duveau et Olivier Courivaud ; ils sont aujourd’hui directeurs associés.
Cette société réunit 22 producteurs et emploie 15 salariés.

Adatris accompagne les producteurs de l’amont à l’aval : plantation, entretien des cultures, tri et commercialisation. Les plantes sont séchées séparément dans chacun des comptoirs de production, puis sont ensuite toutes rassemblées sur le site d’Adatris à Saint-Lézin (49) pour être analysées (échantillon) puis triées, nettoyées, calibrées et conditionnées.

L’association Coopérabio a été créée en 2020, à l’occasion de la mise en place de la labellisation Biopartenaire®. C’est un espace d’échange, avec une gouvernance partagée entre Adatris en tant que transformateur et ses producteurs. Les objectifs communs sont :

– Avoir des pratiques commerciales loyales

-Progresser ensemble pour la qualité produit final dans l’intérêt du consommateur

– Gérer collectivement le fonds de développement abondé par le contrat Biopartenaire

– Venir en aide aux producteurs en difficultés suite à des contaminations pesticides accidentelles qui remettent en cause la valeur marchande d’une récolte.

Labellisation BIOPARTENAIRE®

Le partenariat entre Arcadie et Adatris a débuté en 2012. En 2019, sur proposition d’Arcadie, la demande de labellisation Biopartenaire® est lancée et aboutit fin 2020 : le calcul des coûts de production, complexe, a nécessité un gros travail avec les producteurs. Ils ont débouché sur des prix minimum garantis et sur notre engagement d’achat sur des volumes fixés dans la durée. Arcadie verse également un fonds de développement au groupement de producteurs, de 1% du montant des achats effectués.

Ce fonds de développement versé annuellement est géré par le collège “producteurs” de Coopérabio. Il n’a pas encore été attribué à un projet.

Ce commerce équitable « Nord-Nord » est moins connu que celui engagé avec les pays du sud, en développement. Et pourtant, les agriculteurs du « nord », de France ou d’Europe, sont tout autant concernés par les problématiques de la juste rémunération. La mise en place d’un commerce équitable Nord-Nord est aussi fondamentale en termes de respect de l’Homme et de sa dignité.

Francois Duveau Olivier Courivaud fondateurs entreprise adatris

Olivier Courivaud (à gauche) et Francois Duveau (à droite), fondateurs et directeurs associés d'Adatris

Soutien de la filière

Champ de menthe IMG_4165

Champ de menthe

Julie Christelle service achat visite terrain avec Francois Duveau IMG_1245

Christelle (à gauche) et Julie (à droite) de notre service des achats, sur le terrain avec François Duveau

Simon Producteur adhérent biodiscore champ sauge

A l'instar des producteurs souscrivant à la démarche Biodiscore, Simon s'engage à faire progresser chaque année le Biodiscore de sa ferme

Répondre à la demande de PAM bio en France

Depuis une dizaine d’années, Arcadie cherche à relocaliser la production de toutes les plantes pouvant être cultivées en France, tout en garantissant une haute qualité sanitaire et organoleptique. Le partenariat avec Coopérabio et Adatris, qui ont de leur côté déjà bien développé la filière PAM dans leur région, va tout à fait dans ce sens.

Des essais variétaux sont réalisés sur la ferme de François Duveau, afin d’identifier les cultures réalisables tout en sécurisant les producteurs.

Restaurer et favoriser la biodiversité

Création du Biodiscore

Ingénieur-agriculteur passionné de plantes et de biodiversité, François Duveau, directeur d’Adatris, a développé un outil d’évaluation de la biodiversité à l’échelle des fermes : le Biodiscore.

Intégrant des critères comme la taille des parcelles, la présence d’arbres isolés ou de haies, la diversité des cultures, il permet d’avoir une évaluation intéressante de la biodiversité à l’échelle du paysage.

Les parcelles de PAM sont assez peu riches en biodiversité végétale, car le désherbage des adventices y est très régulier. Mais il existe une biodiversité moins visible au niveau des sols, qui est favorisée par les pratiques l’agriculture biologique. Et l’approche paysagère permet de sortir de la vision par parcelle, pour prendre plus de hauteur.

Les producteurs s’engagent à améliorer le résultat du Biodiscore d’année en année.

Vers un déploiement national du Biodiscore.

Après des premiers tests concluants sur les fermes des producteurs, l’association Biodiscore a été créée dans l’optique de déployer ce nouvel indicateur de biodiversité sur le territoire national.

Arcadie est fière de faire partie des membres fondateurs de cette association !

En complément : le label “Paysans de nature

Certaines fermes de Coopérabio ont une approche complémentaire de la biodiversité agricole : les agriculteurs collaborent avec des spécialistes de la biodiversité pour prendre en compte des aspects particuliers de cette dernière (comme la présence d’espèces rares ou menacées). Les naturalistes visitent les fermes avec les producteurs, leur donnent des idées et des conseils, reviennent évaluer les résultats des actions mises en place (création de mare, mise en place d’une zone de fauche tardive, plantation d’une haie). Parfois, de nouveaux agriculteurs s’installent avec d’entrée la volonté de favoriser la biodiversité au travers de leur activité agricole.

Un très bel exemple de collaboration entre “écolos” et “agriculteurs” qu’on oppose trop souvent. En agriculture biologique, les “ecolo-agriculteurs” sont nombreux !

Augmenter significativement les volumes de PAM produits en France tout en améliorant la biodiversité des fermes est l'ambition principale de cette filière

Thym citronné dans la lumière du matin (photo Héloïse Mercier)

Thym citronné dans la lumière du matin (photo Héloïse Mercier)

Gardons le Contact ! Inscrivez-vous à notre Newsletter :

Facebook
Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer mes achats