Infusion Achillée Millefeuille et camomille romaine
Infusion achillée millefeuille & camomille romaine

Saveur: SucréeForce: DouxSpécificité(s): Sans Gluten, Sans Lait, Sans Œuf, Sans Viande ni PoissonCreateur: Delphine Pocard Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function 'wp_filter_content_tags' not found or invalid function name in /var/www/html/wp-includes/class-wp-hook.php on line 286 Ingrédients1 cuil à soupe d' achillée millefeuille l'Herbier de France10 fleurs de camomille romaine l'Herbier de France1 […]

Read More
Curry Madras Fort Recette Poisson Riz Denis Faravel 800x500
Sep 03, 2021 Martin Lacroix 2 comments
Le curry est-il une épice ?

En voici une bonne question !!! Et la réponse est… oui et non ! Comment ça, vous n’aimez pas ce genre de réponse ?! Explications…

Le curry est-il une épice ?

Non, le curry n’est pas vraiment une épice

Certains nous diront qu’on pinaille, mais ce qu’on entend le plus souvent par curry est un mélange de plusieurs épices, pas une épice en tant qu’ingrédient unique.

Il existe une infinité de sortes de curry, des plus doux aux plus piquants. Ils varient en fonction des épices disponibles dans chaque région.
 Parmi les ingrédients les plus fréquemment rencontrés dans les currys, on retrouve notamment cumin, moutarde, coriandre, poivre, cardamome, fenugrec, fenouil, piment, poivres, curcuma, gingembre, cannelle, girofle, ail et oignon.

Au sein de la grande diversité des currys, le garam masala ainsi que le curry de Madras sont très connus.

Le plus souvent présenté sous forme de poudre, le curry existe néanmoins aussi sous forme de pâte.

Curry Cook Tas Vu de dessus photo Martin Lacroix 1000x750

Note curry est une de nos meilleures ventes d'épices

Oui, le curry est une épice

On peut trouver dans le commerce des feuilles de curry. Mais alors, de quoi s’agit-il ?

D’un arbre de nom commun Caloupilé ou Karouvaipilai (nom scientifique Murraya koenigii). Originaire d’Asie tropicale, cet arbre de 2 à 4 m de hauteur a été introduit dans plusieurs pays, notamment à La Réunion et l’Ïle Maurice, où il devient même localement envahissant (du fait de sa forte propagation par rejets).
 Dans ces pays, les feuilles sont le plus souvent utilisées fraîches, directement dans les plats, ou après avoir été grillées. Les feuilles séchées perdent une partie de leurs arômes, mais quand on n'a pas l'arbre sous la main, c'est bien mieux que rien !

arbre de curry

Feuilles fraîches de Caloupilé

Voilà, vous en savez un peu plus sur le(s) curry(s) !
Partez à la découverte de la diversité des currys et - pourquoi pas - créez les vôtres !

Curry_Cook_3_Produits_bio_equitable_filieres_Curcuma_Poivre_noir
Melange Curry Madras Fort Cook 100ml Bio Equitable Biopartenaire
martin lacroix

Auteur de l'article : Martin Lacroix

Écolo (à tendance barjot) et communicant, passionné par les plantes, les humains, les relations entre agriculture et biodiversité. Je dirige le service communication d'Arcadie et suis heureux de mettre mes compétences à disposition d'une entreprise qui incarne de manière authentique la démarche du développement durable. Mon souhait profond est que notre communication contribue - à sa modeste échelle - au changement de société dont nous avons besoin.

Read More
Penne all arrabiata et burrata
Penne all arrabiata et burrata

Saveur: SaléeForce: Fort, MoyenÉpice(s): Ail, basilic, origan, Piment, romarin, thymSpécificité(s): Sans Œuf, Sans Viande ni PoissonCreateur: Delphine Pocard Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function 'wp_filter_content_tags' not found or invalid function name in /var/www/html/wp-includes/class-wp-hook.php on line 286 Ingrédients800 g de pulpe de tomates400 g de penne2 burrata2 cuil à soupe de […]

Read More
Poisson en croûte aux herbes
Poisson en croûte aux herbes

Saveur: SaléeForce: MoyenSpécificité(s): Sans Gluten, Sans Lait, Sans ŒufCreateur: Delphine Pocard Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function 'wp_filter_content_tags' not found or invalid function name in /var/www/html/wp-includes/class-wp-hook.php on line 286 Ingrédients4 filets de poisson blanc (cabillaud, églefin, lotte)3 cuil à café de mélange poisson Cook60 g de chapelure de pain3 cuil […]

Read More
infusion gentiane, anis vert et cannelle
Août 30, 2021 meganeforestier 0 comments
Infusion gentiane et anis vert à la cannelle

N'ayez plus peur du caractère de la gentiane, et notamment de sa puissante amertume. Profitez agréablement de ses saveurs cachées en la dosant justement au sein d'un mélange à infuser. Ici, elle vient côtoyer le goût frais et naturellement sucré de l'anis vert et de la cannelle. On peut ajouter à la boisson quelques fruits rouges.

Read More
Taboulé chou fleur et épices Cook bio
Août 26, 2021 meganeforestier 0 comments
Taboulé de chou fleur aux légumes d’été

Saveur: SaléeForce: DouxSpécificité(s): Sans Gluten, Sans Lait, Sans Œuf, Sans Viande ni PoissonCreateur: Delphine Pocard Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function 'wp_filter_content_tags' not found or invalid function name in /var/www/html/wp-includes/class-wp-hook.php on line 286 Ingrédients1/2 chou fleur120 g de boulgour1/4 oignon rouge2 tomates1/2 concombre6 cuil à café de mélange taboulé Cook5 […]

Read More
Alexis Brunel cueille les feuille de myrtillier bio
Août 26, 2021 cdefeche 2 comments
Rencontre avec un cueilleur de feuilles de myrtilliers bio

Alexis Brunel fait partie de ces cueilleurs / cultivateurs qui fournissent Arcadie en plantes médicinales via la coopérative Sicarappam, sise dans le Massif Central. Zoomons sur la cueillette de feuilles de myrtilliers.

Rencontre avec un cueilleur de feuilles de myrtilliers bio

 Certains cueilleurs ont fait l’inverse : ils cueillaient d’abord à leur compte et commercialisaient en vente directe, mais en vivre est difficile ; avoir aussi un débouché avec la coopérative est précieux, les revenus sont plus sécurisés, c’est tout l’intérêt du collectif

Paysagiste de formation, Alexis s’est tourné vers le métier de cueilleur de plantes sauvages il y a 6 ans, d’abord à mi-temps pendant 2 ans, puis depuis 4 ans à temps plein, lorsqu’il a pu constater qu’il parvenait à en vivre. En parallèle, il a rapidement mis en place certaines cultures. Sur 5000 m2 de terrain, il cultive depuis 4 ans des Echinacées, s’essaie depuis l’année dernière à l’angélique et a mis en place un petit verger d’aubépine, sureau, rosier sauvage. Comme un certain nombre de cueilleurs de la Sicarappam, il consacre la majorité de son temps à la coopérative et a développé aussi une petite activité indépendante, pour de la vente directe et/ou de la transformation.

Alexis cueille les sommités des myrtilliers en août-septembre, à l’ombre des forêts du Massif Central. Il laisse 10 à 15 cm du pied, avec des feuilles, afin que celui-ci puisse repartir correctement ; de plus, il ne récolte sur les mêmes pieds que tous les 3 ou 4 ans : comme pour tous les cueilleurs de la Sicarappam, la préservation de la ressource est une ligne de conduite fondamentale.

sommités des myrtilliers lors de la cueillette
Les sommités des myrtillers (parties hautes de tiges et feuilles) sont récoltées à l'ombre des forêts du Massif Central, en août-septembre.

La récolte est mise à sécher le soir même ou le lendemain, dans son propre séchoir (tous les cueilleurs de la Sica doivent être équipés de séchoirs). A l’abri de la lumière et dans des séchoirs chauffés et bien ventilés, le myrtillier est sec en 2 jours maximum.

Après séchage, Alexis se rend à la coopérative pour livrer sa production, couper, puis monder (les feuilles sont séparées des tiges) puis trier : les bris de feuille et autres poussières sont évacuées et les feuilles restantes calibrées.

feuilles et tiges de myrtilliers récoltées
Les feuilles et tiges récoltées sont mises dans un grand sac (big-bag), déplacé au fur et à mesure sur le terrain…
tiges et feuilles de myrtillier après coupe
récoltes de sommités de myrtillier
La précieuse récolte est ensuite vidée dans le véhicule, et sera apportée au séchoir au plus vite, le soir même ou au plus tard le lendemain.

Alexis vient d’investir dans une coupeuse ; il pourra dorénavant pratiquer cette opération de coupe avant séchage. Cela lui permettra un gain de place important et sécher la récolte de 2 jours d’affilée.

La difficulté avec la récolte du myrtillier-feuille, c’est qu’il peut y avoir conflit d’usage avec les cueilleurs de...  fruits : l’année qui suit la coupe de sa sommité, un myrtillier ne donnera pas de fruit. Et Alexis veut respecter les autres usagers ! En plus des demandes d’autorisation à l’ONF, ou à des particuliers, pour avoir le droit de cueillir, il s’assure également de ne pas être sur les sites convoités pour les fruits.

La recherche de sites où cueillir fait aussi partie du métier :

Chaque fois qu’on se déplace, on a les yeux grand ouverts ! Il y a 2 ans nous avons eu une commande de Joubarde, pour la première fois. Nous avions 2 mois pour livrer. Il nous a fallu prospecter très vite !

Le gros avantage de ce métier ?

Je vis dehors, mais c’était déjà le cas avec mon métier de paysagiste. Seulement maintenant je n’ai plus directement affaire au client, c’est la Sica qui s’en occupe, et ça pour moi c’est précieux ! Je n’ai pas d’obligation de ce côté là et moins de stress liés aux coups de fils à passer, etc.
Ce métier m’offre aussi une vraie liberté. La Sicarappam propose une grande diversité de plantes sauvages, il y a de quoi essayer de nouvelles plantes régulièrement, si je le souhaite. Et de diversifier encore en ajoutant la culture à mes activités. Je ne peux pas me lasser !

Alexis Brunel cueillette feuilles de myrtillier
Alexis est passionné par son métier, qui lui permet de vivre dehors, un aspect fondamental pour lui. La grande diversité des plantes à récolter pour la SICARAPPAM lui permet aussi de ne jamais se lasser.

Et un inconvénient ?

Pas vraiment. Peut-être le gros coup de bourre en juin-juillet, quand c’est le plein boom des cueillettes. Mais moi ça me va, j’aime ça !
La météo ? Pas vraiment une contrainte, car je peux choisir les jours où je pars cueillir.

Buvez votre prochaine tisane de feuilles de myrtilliers avec une petite pensée pour le travail enthousiaste d’Alexis et de ses collègues !

Myrtillier Feuilles L'Herbier De France Bio Origine France
Myrtillier Feuilles L'Herbier De France Bio Origine France

Auteure de l'article : Cécile Defèche

Agronome de formation, je suis responsable de la ferme d'Arcadie qui englobe l'activité agricole sur les plantes aromatiques et médicinales et la gestion des espaces de "terre libre" autour des bâtiments industriels. Pas peu fière de travailler dans une entreprise qui prend autant soin de la terre (la Terre) et de la vie... Ma casquette de communicante me permet aussi de vous informer, de la manière la plus transparente possible, des belles avancées d'Arcadie et de ses partenaires... (et quand il y en a, aussi des bugs de passage). Célébrer la beauté du monde, la vie et... la préserver !!

Read More
Salade composée, pêche et comté cook bio 4
Juil 27, 2021 meganeforestier 0 comments
Salade composée, pêche grillée et dés de comté

Saveur: Sucrée-SaléeForce: DouxSpécificité(s): Sans Œuf, Sans Viande ni PoissonCreateur: Delphine Pocard Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function 'wp_filter_content_tags' not found or invalid function name in /var/www/html/wp-includes/class-wp-hook.php on line 286 Ingrédients2 poignées de mâche2 poignées de roquettes1 pêche2-3 cuil à soupe de comté (coupé en dés)5 noix6 tomates cerisesun peu de […]

Read More
Tisanes Simples et mélanges L'herbier de France
Juil 26, 2021 meganeforestier 0 comments
Comment déguster une tisane : 5 conseils à suivre !

Peut-être avez-vous déjà été confronté à cette question existentielle : à quelle température dois-je faire infuser ma tisane ? Et d’abord, est-ce que je dois la faire infuser ? Ne devrais-je pas choisir la macération ou la décoction ? Autant de questions que nous passons en revue ici. 

Avant de commencer, dotez-vous de matériel idoine !

Vous allez peut-être avoir le sentiment qu’on cherche la petite bête, mais utiliser une bonne tisanière est important. C’est une question de saveurs avant tout ! En effet, plus la matière de votre tisanière est neutre, moins il y aura de problèmes de saveurs “parasites” ajoutées à votre infusion. A ce titre, 3 types de matières sont préconisées : la terre, la fonte et le verre. Pour ce dernier, attention aux dépôts de tanin ou autres composants de vos plantes. En somme, si une couronne noire commence à se former autour de votre tisanière, il est temps de la laver soigneusement (un petit bain au vinaigre blanc ou à l’acide citrique fera l’affaire).

Ensuite, vient le choix de l’eau ! Nous ne vous recommandons pas de prendre de l’eau en bouteille car on connaît leur fort impact environnemental. Mais, si l’eau du robinet est, de manière générale, très bonne en France, le chlore qu’on lui rajoute pour des raisons sanitaires devient très perceptible (et désagréable) quand on la chauffe. Notre conseil serait donc d’utiliser une eau filtrée. Pour cela, différentes solutions existent : depuis l’appareil que vous branchez sur votre chaudière, jusqu’à des billes de céramique en passant par du charbon de bambou ou encore des carafes filtrantes. Trouvez celle qui vous convient le plus.

Enfin, parlons de la bouilloire ! Évidemment, vous pouvez faire vos infusions à la casserole, elles seront bonnes, n’en doutez pas un instant ! Cependant, le mieux reste de vous équiper d’une bouilloire électrique qui permet de gérer la température à votre place. Explications plus bas !

Infusion Bio Detox Digestion Santé
Infusion Bio Detox Digestion Santé

Choisir la bonne méthode de préparation pour bénéficier de tout le potentiel de la plante

Nous avions déjà fait un article sur les 3 méthodes existantes, nous vous conseillons de le lire si vous découvrez les notions de macération, d’infusion et de décoction.

Quelle méthode choisir ? Cela dépend de plusieurs critères:

  • La partie de la plante : plus elle est coriace, plus il faudra “faire d’efforts” pour en extraire les saveurs. Ainsi, les racines coriaces sont meilleures avec une décoction, et les fleurs délicates sont les plus savoureuses en macération ;
  • La surface de contact : plus les morceaux sont gros, plus on s’oriente vers une décoction.
infusion froide de feuilles de menthe

Pourquoi est-ce important de choisir la bonne méthode ? Tout simplement parce que c’est cela qui va permettre de développer tout le potentiel de la plante. De manière générale, on dit que les fleurs doivent être infusées à 70°C, les feuilles à 80°C et les racines à 90°C. Certaines bouilloires ont un thermomètre intégré voire réglable, ce qui s’avère très pratique si on souhaite être précis. Si vous n’en avez pas, sachez que l’eau bout à 100°C au niveau de la mer, et qu’on perd 1°C tous les 300m. Donc vous aurez une température entre 90°C et 100°C dans les zones habitées en France.

Bien connaître la plante pour déguster une tisane parfaite !

Chaque plante a sa propre composition physico-chimique. Cette dernière définit l’odeur, le goût et la couleur de la matière que vous utilisez. C’est pourquoi on ne peut pas vraiment dire que telle partie de plante est meilleure en infusion qu’en décoction. En effet, la menthe et la mélisse, par exemple, ont des compositions différentes, et une méthode idoine pour l’une, ne l’est peut-être pas pour l’autre.

Ajoutons que cette composition induit un relargage spécifique. Le relargage est le phénomène de sortie des éléments de la plante dans l’eau. Ainsi, la plante induit son mode de préparation et non l’inverse. C’est pour cela que nous vous conseillons de bien vous renseigner sur les plantes que vous utilisez avant de déguster vos tisanes.

Déguster une tisane de plantes fraîches ou de plantes sèches ?

Enfin, cette composition est aussi différente selon l’état de votre plante : sèche ou fraîche ...C’est une affaire de goût évidemment, mais aussi de … relargage. Ainsi, certaines plantes auront plus de saveurs sèches que fraîches, et vice versa. La méthode de préparation idoine sera donc différente selon l’état de votre plante. De manière générale, il est conseillé d’infuser les plantes sèches, mais de faire macérer les plantes fraîches.

Expérimentez et faites selon vos goûts !

“Mélanger” les méthodes pour une dégustation encore plus savoureuse

Si vous êtes attaché aux mélanges de plantes, vous utilisez certainement des plantes aux aspects différents. Ainsi, peut-être mélangez-vous des racines de guimauve avec de la menthe poivrée ? Là aussi, dans l’idéal, il convient de respecter une certaine précaution : “mélanger” les méthodes de préparation. Ainsi, commencez par faire une décoction de racine de guimauve, et ajoutez votre menthe poivrée lorsque vous coupez le feu, pour une infusion. Les saveurs de votre tisane n’en seront que meilleures ! C’est encore une question de relargage.

Tisanes Vrac Lherbier De France
les plantes peuvent se trouver sous différentes formes : racines, sommités fleuries, etc.

Et après la préparation : la dégustation !

Maintenant que vous savez (presque) tout sur les méthodes de préparation des tisanes, passons à la dégustation en elle-même. Dans certains pays, comme la Chine ou le Japon, il s’agit d’un moment important et tout doit être là pour parfaire cet instant. Si vous n’êtes pas tenu à une telle exigence, peut-être qu’une petite anecdote vous permettra de découvrir de nouvelles choses. Le maté est souvent couvert et dégusté à la paille. En effet, le fait de couvrir la tasse permet de laisser un bouquet odorant qui apporte des saveurs supplémentaires. Intéressant, non ?

Ceci étant dit, soulignons que la dégustation d’une tisane peut être l’occasion pour vous de prendre un temps de repos, un temps pour soi. Trouvez donc un endroit dans lequel vous vous sentez bien, prenez quelques respirations profondes et dégustez votre tisane en pleine conscience.

Conclusions

Déguster une tisane dans les règles de l’art demande un temps de préparation assez important. Cependant, même si votre méthode de préparation n’est pas 100% adéquate, ce n’est pas grave tant que vous appréciez ce que vous faites. Car le maître mot est bien d’apprécier sa tisane. Aussi, nous vous conseillons d'être le plus rigoureux possible tout en vous laissant guider par le plaisir.

Article écrit avec la collaboration de Morgan, Arcadien chevronné en dégustation !

Mégane Forestier

Auteure de l'article : Mégane Forestier

Communicante de formation & par passion, je suis à Arcadie pour faire rayonner la raison d'être et partager avec nos parties prenantes nos valeurs et nos engagements. Afficionada des technologies numériques, je mets mes compétences et mon exigence de transparence au service d'une entreprise engagée.

Read More
infusion camomille verveine et menthe poivrée bio
Juil 26, 2021 meganeforestier 0 comments
Infusion camomille, verveine et menthe poivrée

Saveur: SucréeForce: DouxEpice: CardamomeSpécificité(s): Sans Gluten, Sans Lait, Sans Œuf, Sans Viande ni PoissonCreateur: Delphine Pocard Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function 'wp_filter_content_tags' not found or invalid function name in /var/www/html/wp-includes/class-wp-hook.php on line 286 Ingrédients2 cuil à soupe de camomille romaine L'Herbier de France1 cuil à soupe de verveine L'Herbier […]

Read More
Facebook
Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer mes achats