bénévoles pour les nichoirs

Février 2021 : des membres bénévoles du Centre Ornithologique du Gard (CO Gard) sont venus construire puis installer des nichoirs à la ferme d’Arcadie. Une opération menée dans le cadre du programme « Nichoirs et biodiversité ».

Programme « Nichoirs et biodiversité »

Ce projet a été initié par le CO Gard fin 2018.

nichoirs à arcadie

Saurez-vous voir l’un des 15 nichoirs fraîchement installés sur les terres d’Arcadie grâce au Centre Ornithologique du Gard ? Ici en bordure d’une jeune parcelle de romarin. Février 2021. Photo Cécile Defèche

L’intention ? Faciliter et pérenniser l’installation de la faune sauvage sur des exploitations agricoles engagées en Agriculture Biologique.
Les bénévoles du CO Gard souhaitent ainsi susciter (plus) d’intérêt du monde agricole pour les questions liées à la biodiversité. Et sensibiliser toujours plus le grand public.

Les moyens ? Fabriquer puis installer des nichoirs pour différentes espèces d’oiseaux cavicoles (et quelques gîtes pour chiroptères – les chauve-souris) sur différents sites cultivés en Agriculture Biologique, et suivre l’occupation de ces nichoirs dans le temps.

2 membres bénévoles du CO Gard en pleine découpe des planches pour les nichoirs. Photo Cécile Defèche

bénévoles pour les nichoirs

9 bénévoles du CO Gard avec Yoachim, fiers des 20 nichoirs fabriqués dans la journée. Photo Cécile Defèche

69 nichoirs chez des agriculteurs bio entre Alès et Uzès

En 2019, 23 nichoirs ont été posés chez un maraîcher bio. En 2020, 26 autres l’ont été chez un viticulteur bio. Enfin, 2021 sera sous le signe des 15 nichoirs installés au milieu de plantes aromatiques et médicinales, sur les terres d’Arcadie à Saint Etienne de l’Olm. Cinq nichoirs supplémentaires iront rejoindre le site de transformation et conditionnement d’Arcadie sur la zone d’activité de Méjannes-lès-Alès.

Ces nichoirs sont suivis afin de pouvoir comparer les taux d’occupation et les espèces bénéficiaires sur le long terme, sur différents types d’agriculture et d’élevage bio. Les observations réalisées participent également à l’amélioration des connaissances sur ces espèces.

Trois types de nichoirs ont été construits pour Arcadie, destinés à différentes espèces d’oiseaux cavicoles présentes dans la zone :

  • Les nichoirs “boite aux lettres” pour les mésanges (bleue et charbonnière), moineaux domestiques et autres rouge-queue à front blanc ;
  • Des nichoirs “boite aux lettres” un peu plus gros (trous de 7 cm !) pour les rolliers d’Europe, huppes fasciées, étourneaux, chouettes chevêches, hiboux petit duc ;
  • Et des nichoirs “semis ouverts” pouvant accueillir les rouge-gorges, rougequeues noir et à front blanc et bergeronnettes grises.

Mais au fait, pourquoi poser ces nichoirs ? “Parce que les cavités naturelles nécessaires à ces oiseaux cavicoles manquent cruellement aujourd’hui” nous explique Michel Jay, un membre du CO Gard “Les haies ont tendance à disparaître, et plus encore les vieux arbres ou autres arbres morts offrant leurs précieuses cavités. L’installation de nichoirs permet d’y remédier (de manière un peu plus artificielle mais c’est déjà ça !) et permet en plus une observation plus aisée des espèces en présence”.

installation des nichoirs

Joëlle, Christian, Michel, José du CO Gard, avec Yoachim, en cours de pose du nichoir 66 : tenir l’échelle, tenir le nichoir, serrer les attaches, noter ce qui a été installé et où ! Toute une organisation. Marie-Jo, du CO Gard, prend minutieusement les photos de chaque installation ! Photo Cécile Defèche

 

installation d'un nichoir semi-ouvert

Yoachim et Christian posent un nichoir “semi-ouvert”. Photo Cécile Defèche

Agir en faveur de la biodiversité

« On peut faire beaucoup d’autres choses pour l’ensemble de la biodiversité. Par exemple, planter des haies et des arbres, créer des refuges pour mammifères et reptiles, favoriser l’attrait des insectes, placer des perchoirs pour les rapaces… » explique José Cabrera, membre du CO Gard à l’origine de ce projet avec Arcadie. Sa rencontre avec Yoachim Gruzelle, salarié d’Arcadie cultivant les terres de la ferme en plantes aromatiques, ne pouvait qu’être riche. Car Yoachim est aussi la bonne personne en terme de développement de la biodiversité sur la ferme. Fort de ses études (BTSA Protection de la nature et Licence Pro Gestion des Espaces Naturels Agricole et Ruraux), et animé par sa passion pour les oiseaux, il va réaliser les suivis avec le CO Gard et pouvoir porter tout ce savoir-faire au sein d’Arcadie…

Côté haies, nous en avons toujours pris soin et continué à en planter à la ferme, avec une diversité de végétaux locaux. Une petite mare est en cours d’aménagement et le premier perchoir à rapace installé en novembre dernier a fait très vite ses preuves : moins d’un mois plus tard, nous pouvions observer des pelotes de réjection au pied. Cette dernière est composée des aliments que certains oiseaux, notamment les rapaces, ne digèrent pas. Ils les recrachent pas le bec.

perchoir

pelote de réjection

Le perchoir à rapaces installé fin 2020 sur les terres de la ferme d’Arcadie a manifestement déjà accueilli un faucon crécerelle. L’indice ? La pelote de réjection au pied…

Les avis du CO Gard en matière de biodiversité sont également intégrés dans notre travail pour la mise en place d’une parcelle en agroforesterie et plantes aromatiques sur les terres d’Arcadie, menée dans le cadre du projet de recherche participative Arbraromatix : quelles espèces d’arbres et quels types d’implantation serviront le plus la biodiversité ?

Ainsi, cet axe fondamental dans le développement d’Arcadie : la sauvegarde de la biodiversité, se décline de manière très concrète sur le site de la ferme.

Et continuer à s’améliorer, encore…

Malgré notre engagement pour l’agriculture biologique, nos bâtiments écologiques, notre ferme, nos progrès continus en matière de réduction de déchets, d’amélioration de nos emballages et modes de conditionnement (allez voir par ex. les opérations « sachets recharge » et « conditionnement vrac »), nous avons encore des leviers d’améliorations à actionner en ce qui concerne la préservation de l’environnement. Et la motivation pour le faire. Plutôt que de vous lister tous les passionnants projets dans les tuyaux – parmi lesquels la valorisation des espaces naturels autour des bâtiments industriels, l’accompagnement de nos filières d’approvisionnement en matière de sauvegarde de la biodiversité – nous vous donnerons rendez-vous mois après mois pour vous présenter les mises en œuvre et résultats au fur et à mesure de nos avancées concrètes !

Articles de Blog que vous pourriez aimer

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer mes achats