désherbage d'une parcelle de thym bio dans le tarn

Depuis toujours, le choix de la bio est pour nous un choix exclusif avec 100% de nos produits certifiés bio depuis la création de la coopérative de producteurs en 1985. Et à l’heure où le dérèglement climatique devient une réalité que nous pouvons toucher du doigt tous les jours, ce choix sans compromis nous apparaît encore plus indispensable.
La bio n’est pas un simple sigle qualité, une option que nous pourrions choisir parmi d’autres, selon notre envie du moment. La bio est la seule solution pour sauver l’humanité, et il faut cesser de toute urgence de déverser des millions de tonnes de pesticides (15 millions de tonnes de pesticides par an, et 150 millions de tonnes d’engrais chimiques), qui tuent la flore, la faune et transforment les terres arables en poussière morte.

Notre vision de la bio : ce n'est pas une option !

Le Bio ou La Bio ?

LE Bio peut être défini comme l’aspect réglementaire et pratique du label “Agriculture Biologique” : les cahiers des charges et autres règlements.

LA Bio est en revanche l’esprit de l’agriculture biologique, la philosophie qui sous-tend cette démarche. Elle va au-delà d’un simple ensemble de règles techniques. Il s’agit d’une vision de l’agriculture – et même de l’alimentation – dans laquelle les pratiques agricoles respectent l’environnement et les êtres humains, avec des filières dont chaque maillon de la chaîne (producteurs, transformateurs, distributeurs) respecte les mêmes engagements.

Nos fondateurs, très engagés dans la bio

Avant de créer Arcadie, Cook et L’Herbier de France, Dominique et Bernard Kimmel ont effectué un “retour à la terre” au début des années 1980. Ils ont produit des plantes aromatiques et médicinales en agriculture biologique dans l’Aude et ont même participé à l’élaboration du premier cahier des charges pour la culture AB de ces productions !

Dominique et Bernard ont réussi à transmettre leur passion et leurs valeurs à leurs équipes et cela explique en partie pourquoi notre lien à la terre est encore bien présent après leur départ, malgré la taille grandissante de notre entreprise.

Dominique et Bernard Kimmel furent eux-mêmes agriculteurs bio avant de créer Arcadie, Cook et L’Herbier de France en 1990.

Bio et commerce équitable devraient être indissociables

Les partenariats avec nos fournisseurs ont toujours été au cœur de nos préoccupations. Nous cherchons le bon équilibre, avec des prix suffisamment rémunérateurs pour les agriculteurs.

Pour nous, une agriculture biologique avec des prix d’achats insuffisants est un non-sens. Le modèle de l’agriculture chimique (qui nous l’espérons, ne s’appellera plus un jour “agriculture conventionnelle”), en plus de polluer notre environnement et de détruire la fertilité des terres et la biodiversité, rémunère souvent très mal les agriculteurs (qui ne survivent alors que grâce aux primes de la Politique Agricole Commune).

De même, une production agricole qui serait certifiée “commerce équitable” mais avec les méthodes de l’agriculture chimique n’a pas de sens selon nous : est-il vraiment équitable de laisser les agriculteurs s’empoisonner (ainsi que l’environnement) avec des produits chimiques ?

logo Biopartenaire commerce équitable et bio
Le label Biopartenaire® est le seul label de commerce équitable uniquement réservé aux productions issues de l’agriculture biologique.

C’est pourquoi nous avons choisi d’engager nos approvisionnements dans la labellisation Biopartenaire®. Ce label certifie en commerce équitable uniquement les productions issues de l’agriculture biologique. Fin 2021, nous devrions atteindre 50% de nos volumes labellisés Biopartenaire® .

La véritable durabilité est à la fois économique, environnementale et sociale

La véritable durabilité n’est atteinte que lorsque ces 3 domaines sont pris en compte : l’environnement, les aspects sociaux et bien sûr la dimension économique.

Par notre engagement d’achat pour minimum 3 ans, sur des prix et des volumes rémunérateurs, le côté “économique” est atteint avec un contrat Biopartenaire®. Pour évaluer ce prix juste, un calcul fin des coûts de production est effectué par le producteur.

La pratique de l’agriculture biologique est garante de la durabilité environnementale.

Quant à l’aspect social, chaque partie d’un partenariat Biopartenaire® s’engage à avancer dans une démarche globale de progrès social. Un “fonds de développement” de 1 à 5 % du montant annuel du contrat, géré par les producteurs, facilite la mise en place des progrès sociaux.

Schema developpement durable
Schéma conventionnel du développement durable (Source : Ministère de l’écologie et du développement durable et commissariat général du Plan

Les productions doivent être au maximum locales

Il est urgent de relocaliser tout ce qui peut l’être. Pour répondre à la demande actuelle française en plantes aromatiques et médicinales, les capacités de cueillette ou de production en France sont actuellement insuffisantes.

Nous déployons ainsi beaucoup d’énergie pour participer à la construction de nouvelles filières agricoles pour ces productions, comme par exemple pour la filière “plantes de garrigues en régions Sud et Occitanie”.

désherbage d'une parcelle de thym bio dans le tarn
Désherbage d’une parcelle de thym chez une agricultrice de notre filière “plantes de garrigues” (photo Martin Lacroix)

Biodiversité agricole : un enjeu crucial à mieux prendre en compte

La biodiversité est capitale pour la durabilité de l’agriculture :

+ de biodiversité = + de fertilité ;

+ de biodiversité = meilleure adaptation des plantes/animaux à leur environnement (variétés et races anciennes plus rustiques) ;

+ de biodiversité = + de régulations naturelles = moins de maladies.

Si les pratiques de l’agriculture biologique favorisent la biodiversité et la fertilité des sols, d’autres approches complémentaires plus spécialement focalisées sur l’ensemble de la biodiversité sont intéressantes pour améliorer encore cet aspect. Parmi elles, le Biodiscore, mis au point par un de nos partenaires, semble une piste intéressante pour évaluer les systèmes agricoles en matière de biodiversité et les améliorer.

Il est nécessaire d’aller au-delà du label “agriculture biologique”

Au-delà du respect des cahiers des charges de l’agriculture biologique (contrôlé par un organisme externe indépendant), nous sommes très attentifs aux risques de contamination des produits issus de nos producteurs par des pesticides issus de cultures non bio proches : nous vérifions les éventuelles contaminations par la recherche systématique de plusieurs centaines de molécules pesticides de synthèse.

Nous sommes également très exigeants sur les qualités sanitaire et organoleptique (saveur, odeur) des productions.

parcelles de thym bio
Les productions issues de l’agriculture biologique ne sont malheureusement pas exemptes de risque de contamination (photo Maxime Beaufey)

Nous souhaitons enfin favoriser au maximum une agriculture paysanne, avec des fermes à taille humaine, et accentuons la prise en compte de la biodiversité dans les zones de production ou de cueillette.

Notre vision de la bio c’est donc une agriculture durable, qui prend soin de l’environnement (fertilité des sols, absence de pollution, maintien d’une grande biodiversité) mais également des Hommes (conditions de travail dignes, rémunération suffisante, haute qualité des produits). Et au-delà de l’agriculture, il s’agit d’une chaîne d’acteurs solidaires et engagés, depuis les agriculteurs jusqu’aux magasins où vous trouvez nos produits.

C’est avec joie que nous progressons chaque jour vers cet idéal, avec l’aide de l’ensemble de nos partenaires.

Sources :

Quelle différence entre le logo AB et le logo bio européen ?

https://www.quechoisir.org/conseils-produits-bio-dans-la-jungle-des-labels-n45768/

https://auris-finance.fr/normes-biologiques/

martin lacroix

Auteur de l'article : Martin Lacroix

écolo (à tendance barjot) et communicant, passionné par les plantes, les humains, les relations entre agriculture et biodiversité. Je dirige le service communication d’Arcadie et suis heureux de mettre mes compétences à disposition d’une entreprise qui incarne de manière authentique la démarche du développement durable. Mon souhait profond est que notre communication contribue – à sa modeste échelle – au changement de société dont nous avons besoin.

Articles de Blog que vous pourriez aimer

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer mes achats