Safran - Iran

En résumé

Iran, Régions de Sabzevar et Ghaen

Qui Société Nomade Palize et agriculteurs

Quoi Safran (Crocus sativus), le pistil de la fleur

Combien Une soixantaine de personnes / 28 hectares

Quand Biopartenaire® depuis 2014

Carte Iran Sabzevar Ghaen Région production Safran
label biopartenaire Équitable
Cueilleuses safran bio Iran

La cueillette du safran est une activité très éprouvante physiquement

De la culture à votre assiette

Paysage champs safran bio Iran

L'Iran, une terre de safran

Au Nord-Est de l’Iran, à environ 900 m d’altitude, les conditions sont idéales, avec un climat semi-aride et des sols argileux. Le safran résiste à la sécheresse mais a besoin de beaucoup d’eau en automne afin qu’un choc thermique se produise au moment de la chute des températures (autour de 0°C). Ce choc permet l’éclosion de la fleur après environ 3 semaines. Plus il fait froid, plus le choc thermique sera intense, meilleur sera le rendement.

Le safran résiste à la sécheresse
mais a besoin de beaucoup d'eau en automne pour fleurir abondamment

L’intervention de l’Homme (inondation du champ) est donc importante à ce moment décisif, pour réunir toutes les conditions permettant un bon rendement.
Le bulbe de safran doit être planté profondément dans le sol pour supporter ces basses températures et tous les ans, les producteurs doivent rajouter de la terre pour protéger le bulbe qui a tendance à remonter naturellement.

2 sites de plantation

Nos 1ers arrivages de safran Biopartenaire®, en 2014, provenaient des plantations de Mohamad Kohan. Depuis 2017 et 2018, ce sont deux autres plantations Biopartenaire® qui nous approvisionnent : le projet Kalot, labellisé en 2017, et le projet Tima Safran, en 2018.

La société Nomade Palize gère directement les deux projets. Sur respectivement 6 et 12 ha, la société emploie environ 60 personnes pour les opérations de culture et de récolte. Un mode d’irrigation plus économe en eau a été mis en place, avec un arrosage par aspersion (la pratique traditionnelle est l’inondation temporaire des champs). Des méthodes innovantes de fertilisation sont également testées : vermicompost (compost issu du travail de vers) pour le projet Kalot et déjections produites dans un bassin à poissons pour le projet Tima safran.

La durée de vie de chaque parcelle de safran est de 5 à 7 ans. Y sont ensuite cultivés du blé, de l’orge, du fourrage – cultures moins exigeantes. Il est important pour les producteurs d’avoir suffisamment de terres pour assurer ces rotations indispensables pour des cultures saines.

Cueilleurs Hommes Safran Iran Bio 1200

Récolte au lever du jour

Deux projets de plantation sont à l’œuvre sur 28 ha et pour environ 60 travailleurs

Extraction Pistil Safran Iran Ouvrières

L'extraction minutieuse des pistils est effectuée (encore une fois) par les femmes

Récolte et préparation

La cueillette intervient dès la sortie de la fleur, avant son épanouissement. Pour ramasser toutes les fleurs d’une même parcelle au stade précis, de nombreux passages sont nécessaires.
Sitôt après la cueillette, les fleurs entières sont apportées dans un atelier pour y être triées minutieusement par les ouvrières : les 3 stigmates constituant le pistil (partie femelle de la fleur) en sont séparés. On ne garde que les stigmates rouges, les plus aromatiques. Les doigts des ouvrières se couvrent rapidement du pollen jaune de la fleur.
Les pistils sont ensuite mis à sécher. Il faut 150 à 180 fleurs de safran pour obtenir 1g de stigmates séchés. Vous avez dit précieux ?…
Une fois bien séchés, les stigmates sont acheminés à Arcadie, où ils sont conditionnés directement ou bien broyés (puis mis en gélules par un prestataire) pour la vente.

Il faut 150 à 180 fleurs pour obtenir 1g de stigmates séchés.
Vous avez dit précieux ?...

Produits issus de la filière

Stigmates safran bio Arcadie 1200px
Produits safran bio Arcadie

Le safran Cook est disponible
en poudre et en stigmates entiers

Partenariat

Nomade Palize partenariat
Nomade Palize Logo
Arcadie logo entreprise bio
label biopartenaire Équitable

Arcadie s’est associée à l’entreprise locale Nomade Palize créée par Siamak Mozafari. Celle-ci a entamé un partenariat avec les producteurs en Iran depuis 2007, labellisé Biopartenaire® en 2014.

Un contrat d’engagement d’achat de 3 ans (sur prix et volumes) lie toutes les parties prenantes (producteurs, Nomade Palize, Arcadie), avec un calcul de prix rémunérateur pour les producteurs. La labellisation Biopartenaire implique également le versement d’un fonds de développement : Arcadie y verse 5 % du montant des achats.

Nomade Palize suit le travail des producteurs, leur apporte un soutien technique sur le terrain. La société a engagé un spécialiste de la culture du safran pour parfaire cet accompagnement. Ainsi le partenariat réunit 3 acteurs essentiels : les producteurs, Nomade Palize pour le suivi et la collecte en Iran, et Arcadie pour l’achat et la commercialisation.

Cueilleuse safran bio portrait
Champs Bio Safran Iranien

Soutien de la filière

Une culture ancestrale à valoriser

La culture du safran est ancestrale dans la province de Khorasan. Mettre en place et soutenir cette filière permet d’apporter un revenu supplémentaire aux producteurs en valorisant les cultures de safran en agriculture biologique.

La labellisation Biopartenaire®, avec l’engagement dans la durée qu’elle implique, sécurise les débouchés pour les producteurs à des prix rémunérateurs, et consolide ainsi la filière.

Champ safran bio cueillette

Aide au développement et amélioration des conditions de vie des agriculteurs

Le fonds de développement qui a été versé par Arcadie à Nomade Palize pour les premiers projets a servi à l’amélioration des systèmes d’irrigation : des systèmes d’irrigation par aspersion ont été installés, permettant de limiter les pertes d’eau par rapport à la méthode traditionnelle de submersion. Une aide à l’approvisionnement lors d’une sécheresse automnale exceptionnelle a aussi pu être assurée.

En 2013, le fonds est utilisé pour l’aménagement d’un atelier spécifique à la préparation du safran. En 2015, il sert à acheter du fumier. Par ailleurs, un expert de la culture du safran a été recruté par Nomade Palize pour accompagner les producteurs.

Pour le projet KALOT, l’utilisation du fonds de développement s’oriente vers la construction d’un bâtiment (repos, salle à manger et prière) et la distribution de « panier garnis » aux salariés. Ce projet, tout jeune, est encore à affiner.

Pour le projet TIMA SAFRAN, des fournitures scolaires ont été distribuées aux écoliers du village en 2019. Le comité du fonds de développement a souhaité que l’action sociale prioritaire soit de réaménager la zone de traite des brebis. Ce qui est envisagé est la construction d’un auvent, le bétonnage du sol et la mise en place d’un meilleur système d’abreuvoir.

La labellisation Biopartenaire® consolide la filière,
avec l’engagement dans la durée et les prix rémunérateurs qu’elle implique.

Fair Trade Label Bio-partenaire Safran
Facebook
Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer mes achats